Les Composantes du PROPACOM

L’objectif général est de contribuer à la réduction de la pauvreté rurale et stimuler la croissance économique dans les régions de la Vallée du Bandama, des Savanes et du Zanzan. L’objectif de développement du PROPACOM est d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et le revenu des populations des zones du projet à travers l’accès des petits producteurs à des services de production efficaces, à des technologies appropriées et aux marchés.

Composante 1 : Appui à l’amélioration de l’offre de produits agricoles.

Le Projet facilitera l’accès des petits producteurs : (i) aux facteurs de production (semences sélectionnées, engrais, produits phytosanitaires) ; (ii) à la mécanisation des travaux agricoles (labour et récolte) ; et (iii) au conseil agricole. La composante comprendra également des travaux de réhabilitation et d’aménagement de bas-fonds et de périmètres rizicoles et maraîchers.

Composante 2 : Valorisation et mise en marché.

La composante vise à une meilleure structuration et autonomisation des organisations de producteurs. A cet effet, les appuis du projet porteront sur la mise en place des infrastructures marchandes, de transformation et de commercialisation. Il appuiera la professionnalisation des organisations des producteurs agricoles (OPA). Celle-ci comprend : i) l’animation et la facilitation de proximité des OPA ; ii) la formation des membres des OPA ; iii) le renforcement des structures faîtières des groupements et des coopératives de base.

Composante 3 : Coordination, suivi-évaluation et gestion des savoirs.

La coordination du PROPACOM sera assurée par une unité commune aux deux projets (PRAREP et PROPACOM) qui seront actifs à partir de janvier 2012. Dans ces conditions, l’actuelle unité de coordination (UCP) du Projet PRAREP sera reconfigurée et complétée par de nouveaux profils de postes correspondant aux nouvelles activités introduites par le PROPACOM. L’UCP sera basée à Bouaké en raison de sa position centrale par rapport à la zone du projet, avec des antennes légères à Korhogo et Bondoukou. Le PROPACOM prendra en charge : (i) les coûts complémentaires au PRAREP dans l’établissement et le fonctionnement de l’UCP et des antennes régionales, y compris les salaires et la formation du personnel; (ii) l’audit externe annuel des comptes; (iii) la mise en place et le fonctionnement du système de suivi-évaluation.