Objectifs du PROPACOM Ouest

Le PROPACOM Ouest vise les objectifs suivants :

  • Améliorer durablement la sécurité alimentaire et le revenu des populations des zones du projet.
  • Renforcer la capacité d’adaptation des petits producteurs ruraux au changement climatique.

A cet effet, le projet met l'accent sur les points suivants :

  • l'accès aux facteurs de production notamment par la production de semences, la fourniture de semences et intrants de qualité;
  • la production de masse de maïs, de manioc, de riz et de maraichers;
  • l'accès aux équipements agricoles (mécanisation et transformation);
  • les aménagements hydro-agricoles de périmètres rizicoles et maraichers;
  • les activités post-récolte (stockage, transformation et commercialisation);
  • la construction d'infrastructures marchandes et la réhabilitation de pistes rurales;
  • le renforcement des capacités organisationnelles des organisations professionnelles à travers l'appui conseil, l'appui à la structuration et l'alphabétisation fonctionnelle;
  • l'accès aux financements ruraux (prêts équipements aux OPA, prêts individuels aux membres des OPA);

Au niveau de l'adaptation des petits producteurs aux changements climatiques :

  • l'agro-foresterie par le reboisement de parcelles;
  • le renforcement des capacités des producteurs à la collecte et à l'utilisation des données agro-climatiques pour ajustement de calendriers culturaux;

Objectifs quantitatifs par domaine

Cible globale :

30 000 ménages ruraux bénéficiaires

Nombre d'OPA bénéficiaires ciblés :

593 OPA dont 578 groupements et 15 unions

Superficie à emblaver :

2300 ha de riz de bas-fonds à emblaver, 13500 ha de riz pluvial, 9000 ha de maïs, 4500 ha de manioc pour 578 OPA

Aménagements hydro-agricoles :

900 ha de sites rizicoles à réhabiliter / 1400 ha de sites rizicoles à aménager / 80 ha de sites  maraichers

Pistes rurales :

140 km de pistes rurales réhabilitées / 7 ponceaux construits

Equipements de mécanisation :

120 motoculteurs, 120 semoirs, 120 batteuses vanneuses, 10 mini tracteurs, 900 pulvérisateurs

Equipements de transformation :

3 unités de fabrication d’attiéké, 95 broyeuses de manioc, 610 égreneuses de maïs

Infrastructures marchandes :

30 magasins de stockage, 80 aires de séchage, 20 hangars de groupage et conditionnement, 30 abris pour unités de transformation, 600 bâches de séchage

Reboisement :

1200 ha pour le Projet Muraille Verte et 400 ha pour le Projet Reboisement Flancs des Montagnes, 100 comités de lutte contre les feux

Distribution de pluviomètres paysans :

1000 pluviomètres, 850 producteurs formés, 150 agents d'encadrements formés

Acquisition et installation de stations agro climatiques :

21 stations installées,

Diffusion de l'information agro climatique :

26 animateurs radios formés